AFP: Alice Sadio, la nouvelle présidente, veut conquérir les jeunes et les femmes
Source : Autres : Dernière Mise à jour : 14/12/2015
Lu : 544 fois

A peine portée à la tête de l’Alliance des Forces Progressistes (AFP), le samedi 12 décembre 2015, Alice Sadio a déjà un calendrier très chargé. Son premier chantier, la réconciliation avec tous les militants de son parti politique. En effet, dès cette semaine, la remplaçante de Bernard Muna qui trônait à la tête du parti depuis 2007 ira surtout à la rencontre de tous ceux qui, dans sa famille politique se sont opposés à sa désignation à la tête de l’AFP. « Lors des élections, il n’y a pas eu une unanimité absolue en ce qui concerne le remplacement de Bernard Muna. Bien que je n’aie pas eu de challenger, il y a une partie des militants, certes minoritaires qui n’étaient pas d’accord que ce soit moi. Mon premier chantier sera de concilier les uns et les autres au sein de la famille AFP. J’entends les approcher pour les rassurer de ce que nous allons travailler ensemble, comme une grande famille », a-t-elle promis dans un entretien accordé ce lundi matin à Radio Equinoxe.

Après la rencontre de ses adversaires internes, l’ancien secrétaire de l’Alliance des Forces progressistes annonce une descente sur le terrain, à l’effet de « procéder à un recrutement intensif des femmes et des jeunes », a-t-elle indiqué. Pour Alice Sadio, les femmes et les jeunes constituent aujourd’hui la majorité silencieuse « pour ne pas dire muselée ». Elle présente l’AFP comme le parti qui leur donnera la possibilité de s’exprimer. « Je compte sur ces nouvelles recrues pour booster la création de nouvelles structures à la base. Je compte sur eux pour donner une certaines robustesse aux structures dormantes qui jusqu’ici n’ont pas pu présenter de listes lors des élections. » A ajouté Alice Sadio.

Dans le nouveau bureau de l’AFP, Alice Sadio sera secondée par l'Honorable Chia Emmanuel Ngam (1er vice-président), Nyamsi Alexis (2ème Vice-président), Binwe Jean Baptiste (3ème Vice-président) et Etoundi Thomas (4e vice-président). Son remplaçant au poste de secrétaire général du parti créé à Limbe en 2002 par plusieurs anciens cadres du Social Democratic Front, principal parti de l’opposition, n’est autre que Maitre Paul Poufong, conseiller municipal à la commune de Galim dans le Département des Bamboutos.





Notez cet article :
1
2
3
4
5

 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>