Fonction Publique: Grégoire Owona recadre les inspecteurs du travail
Source : Autres : Dernière Mise à jour : 17/12/2015
Lu : 911 fois
«Je souhaite que les inspecteurs du travail retrouvent leur dignité et leurs lettres de noblesse, qu’ils arrêtent de courir derrière les universités, l’Enam et même le Cradat pour donner des enseignements parce qu’ils ne veulent pas aller appliquer sur le terrain les enseignements qu’ils ont reçus à l’école et qu’ils maîtrisent pourtant très bien», a déclaré Grégoire Owona. C’était mardi 15 décembre dernier à Yaoundé, lors de la double cérémonie de rentrée solennelle et de remise des diplômes aux lauréats du Centre Régional Africain d’Administration du Travail (CRADAT).  

Selon le quotidien Mutations n°4046 en kiosque jeudi 16 décembre 2015, le Ministre du Travail et de la Sécurité Sociale (MINTSS) n’est pas passé par quatre chemins pour demander aux inspecteurs du travail de rejoindre leurs administrations d’origine. Un avertissement a donc été envoyé à tous ceux qui continuent d’«enlever les inspecteurs du travail de leur administration d’origine, parce qu’il est temps quand même qu’ils rendent à la République ce que la République leur a si bien donné», a conclu Grégoire Owona.

Le journal révèle que la déclaration du MINTSS survient quatorze jours après un communiqué qu’il avait lui-même adressé à l’endroit des inspecteurs du travail. Dans ce communiqué, Grégoire Owona indiquait que «dans le cadre de la redynamisation de l’administration du travail et en vue de responsabiliser les fonctionnaires faisant partie de ce corps de métier, le Ministre du Travail et de la Sécurité Sociale lance un appel à tous les administrateurs et contrôleurs du travail exerçant dans d’autres départements ministériels, désireux de retourner dans leur administration d’origine, à prendre attache de son cabinet».

Bon à savoir: Les inspecteurs du travail sont chargés du contrôle de l’application des normes du travail. Leur rôle ne se limite donc pas au règlement des différends de travail auquel semblent les cantonner certaines personnes. Le Ministère du Travail et de la Sécurité Sociale veut donc recentrer les missions de l’inspecteur du travail, mais aussi les redéployer sur le terrain.






Notez cet article :
1
2
3
4
5

 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>