CAN 2019: 163 milliards F CFA pour la construction du stade Paul BIYA d’Olembé à Yaoundé
Source : Autres : Dernière Mise à jour : 18/12/2015
Lu : 543 fois

Dans son exposé au cours de la cinquième session du comité national de préparation des coupes d’Afrique des Nations de Football 2016 et 2019 (COMIPCAN), le ministre des Marchés publics a fait une révélation qui a surpris jusqu’à certains membres de ce conclave, tenu le 15 décembre 2015 dans les services du Premier ministre. Abba Sadou a déclaré: «Nous venons de recevoir l’accord de la hiérarchie pour l’attribution des travaux de construction du stade de Yaoundé-Olembe», lit-on dans les colonnes de Le Quotidien de l’Economie n°0961 en kiosque vendredi 18 décembre 2015.

Les travaux qui seront exécutés en mode conception-réalisation, ont été confiés au groupe italien Piccini pour un montant de 163 milliards de F CFA, informe le journal. D’après le ministre des Marchés publics, «le dossier de consultation élaboré en vue de finaliser le marché desdits travaux a déjà été validé et transmis à l’entreprise le 9 décembre. Le projet de marché devra être signé le 23 décembre au plus tard», sans plus de détails.

Cependant, l’on ignore sur quel financement ce stade couvert de 60 000 places sera réalisé, la dernière actualité  étant la demande faite par le Premier ministre à Eximbak China, explique Le Quotidien de l’Economie.

Piccini n’est pas un groupe de travaux qui a pignon sur rue au Cameroun. Et pourtant. Il se présente lui-même comme «leader mondial dans la construction des ouvrages civils». Fondé à Pérouse, en Italie, en 1949, le groupe s’est ensuite développé et est à présent dans plus de 80 pays dans le monde. Le groupe Piccini réalise 90% de son chiffre d’affaire consolidé en travaux de construction en Italie et à l’étranger, avec des sociétés affiliées. Notamment, 55% de son activité est réalisé en Afrique. «Avec une présence active dans tous les cinq continents, Piccini emploie plus de 6 000 travailleurs qualifiés dans le champ des constructions, et plus de 800 personnes dans la production des machineries et installations pour le bâtiment», révèle le journal.






Notez cet article :
1
2
3
4
5

 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>