Cameroun: la numérisation des lois Camerounaises en marche
Source : Autres : Dernière Mise à jour : 22/11/2012
Lu : 182 fois

Ai-Cameroun – Connaitre ou accéder aux lois Camerounaises n’est pas une chose facile pour les populations et encore plus pour les non nationaux qui désirent entreprendre au Cameroun. Pour atténuer ces problèmes si non pour les résoudre définitivement, une ONG basée à Douala a pris le problème à bras-le-corps et décidé de les présenter sous la forme numérique.

Divers formats propres aux TIC

Pour I-Vission International que préside Abel Excel Asama, il s’agit de publier les lois Camerounaises sans discrimination sous une forme numérique, accessible à tous grâce à Internet.

Les lois seront ainsi présentées sous leur forme écrite en format PDF, sous leur forme audio ou vidéo en CD ou DVD et publiées sur Internet où tout le monde pourra gratuitement les consulter. Ce qui permettra à un grand nombre de citoyens Camerounais de matérialiser l’adage selon lequel « Nul n’est sensé ignorer la loi ».

Ce projet a été révélé au grand public ce 10 Novembre 2012, dans la salle des conférences de la Délégation Régionale du littoral de la Chambre d’Agriculture, de l’Elevage et des Pêches du Cameroun par le Président de l’ONG I-Vission International au cours d’un atelier de renforcement des capacités des responsables des administrations publiques et des organisations de la société civile (OSC).

Objectifs d’un atelier sur les techniques de l’information et de la Communication

Cet atelier d’un jour avait pour objectifs d’informer le public, la société civile et les citoyens sur le projet de "Numérisation des lois camerounaises", les inciter à participer activement à ce projet et leur enseigner comment se servir d’Internet en général et de cette plateforme en particulier pour mener à bien leurs activités.

Cette plateforme pourrait aider le gouvernement et les acteurs sociaux à surveiller la popularité ou non des lois spécifiques, obtenir des mises à jours des défis affrontés lors de l’implémentation de ces lois sur le terrain, les critiquer et proposer des aménagements, rapporter toute forme d’abus ou de violation des droits fondamentaux et pourquoi pas consulter des juristes en ligne en utilisant le module « eConsulting » du site.

 

Histoire sur le projet de numérisation

Il s’agit « d’une initiative développée par I-Vission International pour promouvoir les lois camerounaises et donner aux citoyens la possibilité d’apprécier les lois et de faire des suggestions dans le but d’améliorer ces dernière ceci par le biais de notre plateforme Internet.

Par conséquent, nos objectifs spécifiques sont les suivants : la démystification et la vulgarisation des lois camerounaises, l’implication de la communauté dans le développement, la promotion et le renforcement des lois au Cameroun » a laissé entendre Excel Asama.

Pour mener à bien cette entreprise I-Vission a présenté ce projet à divers organismes et associations qui ne lui avaient pas accordé beaucoup de crédit. C’est alors qu’il s’est tourné vers des organisations de la société civile qui ont accepté de l’accompagner dans sa démarche à l’instar d’Un Monde Avenir et de diverses autres OSC basées au Cameroun sans pour autant lui faire obtenir le financement nécessaire.

Finalement, c’est THE Indigo TRUST, une ONG basée en Grande-Bretagne qui a jugée intéressante l’idée et a décidé d’appuyer financièrement I-Vission International.

Une fois le financement trouvé, I-Vission s’est immédiatement mis au travail et deux premières lois sont déjà disponibles sur Internet : La Constitution du Cameroun en Anglais et le (Nouveau) Code de procédure pénale du Cameroun.

Mais ce n’est pas tout, le travail se poursuit à un rythme régulier. Si les lois suscitées se présentent sous leur forme écrite en PDF et sous la forme audio, les autres formes suivront dans un proche avenir et diverses autres lois seront ainsi mises en ligne sous peu.

Le contenu de l’atelier

 

L’atelier s’est décliné en trois modules principaux. Le premier module dirigé par Abel Excel Asama a porté la présentation du projet et de la plateforme web, le second sur la citoyenneté et les lois présenté par l’ONG Un Monde Avenir était l’œuvre d’Anicet Menyou sous la forme d’un exposé participatif et enfin le troisième et dernier sur les TIC et le développement social, une fois de plus était dirigé par M. Abel Excel Asama.

Toutes les présentations étaient suivies des questions et des réponses et cela a permis au terme de la journée, aux participants de repartir avec le sentiment qu’ils devenaient des ambassadeurs aux côtés de leurs compatriotes, de la vulgarisation de la numérisation des lois Camerounaises.

Georges Ndenga, Ai Douala-Cameroun


© Copyright Africa Info

 






Notez cet article :
1
2
3
4
5

 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>