Cameroun : La santé de Y. M. Fotso et Abah Abah préoccupante
Source :  Le Messager : Dernière Mise à jour : 22/11/2012
Lu : 223 fois

L'homme d'affaires incarcéré au secrétariat d'Etat à la Défense (Sed)  subit les effets d'un malaise cérébral survenu le 19 novembre 2012. L'Etat de santé d'un de ses codétenus,  l'ex-ministre de l'Economie et des finances, est jugée tout aussi inquiétant  par leurs geôliers.

Les débats de la  troisième audience de l'affaire Etat du Cameroun et ministère public et l'Etat du Cameroun contre Roger Ntongo Onguéné, ex-directeur général des Aéroports du Cameroun (Adc) et Yves Michel Fotso, ex-patron de la défunte Cameroon airlines (Camair) inscrite au rôle du Tribunal criminel spécial (Tcs) n'ont pas  eu lieu hier, 21 novembre 2012 comme prévu.

Les parties ont dû la remettre au 28 novembre 2012, en raison de l'absence d'un des accusés :  Yves Michel Fotso.  Le milliardaire subit, d'après ses proches, des  examens médicaux sur demande de ses médecins depuis l'après-midi d'hier. Ceci est consécutif  à un malaise dont il a été victime dans les geôles du Sed lundi dernier.

 

En effet, revenu de la deuxième audience de son deuxième procès, Yves Michel Fotso s'est écroulé en début de soirée de lundi mettant en alerte les gendarmes  et sa famille. Il aura aussitôt reçu quelques soins sur place sans pourvoir quitter le pénitencier/caserne du Sed en raison d'une absence d'autorisation préalable, laquelle aurait été finalement décernée  hier. L'état de santé du patron de Commercial Bank of Cameroon (Cbc)  jugé  préoccupant par sa famille se détériore, depuis une dizaine de mois selon les mêmes sources et à en juger par son aspect physique. Dans ce sens d'ailleurs,  le public assistant aux audiences de sa première affaire au Tribunal de grande instance du Mfoundi avait, du reste, remarqué  que l'homme d'affaires apparaissait très amaigri et affaibli.

Son codétenu Polycarpe Abah Abah, a quant à lui quitté le quartier général de la gendarmerie plus tôt que lui en matinée pour l'hôpital. Des membres de son escorte affirment qu'au regard de son aspect physique, l'état de santé de l'ex- ministre des Finances mérite l'attention particulière de ses proches. Mais  pour l'instant, rien ne filtre sur la nature précise des ennuis de santé de ces ex-dignitaires. Cette question étant frappée du sceau du secret médical. Joint au téléphone par Le Messager, un de ses avocats, Maître Nouga, a souhaité ne pas s'exprimer sur cette question qui relève «  de la compétence des médecins », dit-il.

En rappel, Yves Michel Fotso et Polycarpe Abah Abah ainsi que Marafa Hamidou Yaya ont  été transférés de force, le 18 mai 2012, de la prison centrale de Kondengui où ils étaient  incarcérés pour le  Sed, érigé quelques heures avant leur transfèrement en prison secondaire de Yaoundé VI par le Garde des sceaux.






Notez cet article :
1
2
3
4
5

 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>